Quel pourcentage représente le coût de l’assurance sur le coût du crédit total ?

Les montants auxquels vous pouvez prétendre varient considérablement lorsque vous négociez votre assurance-crédit. L’assurance est une dépense importante de tout prêt, surtout avec la baisse des taux.

Comment le coût de l’assurance est-il déterminé ? Quels sont les facteurs qui contribuent à la variation des prix ? Nous fournissons un aperçu complet de la manière de calculer le coût de l’assurance prêt à l’aide d’exemples numériques.

Les paramètres indispensables pour avoir le prix de l’assurance

Il existe deux approches pour calculer le coût global d’une assurance-crédit immobilier. L’une d’elles consiste à calculer d’abord l’assurance sur la base du capital initial de l’entreprise : l’apport est fixé à tout moment pendant toute la durée du prêt. C’est fréquemment ainsi que fonctionnent les offres des banques.

Deuxièmement, l’assurance totale est basée sur le capital final : au fur et à mesure des remboursements du prêt, la cotisation diminue. Cette technique, qui est souvent utilisée lors de l’externalisation de l’assurance, est moins coûteuse en termes de dépense globale.

Plusieurs éléments liés à votre situation personnelle font varier le coût de l’assurance emprunteur tels que :

L’âge de l’emprunteur

La plupart des offres comportent des paliers ascendants adaptés aux personnes en fonction de leur âge au moment de la signature. Par conséquent, l’écart peut varier du double au triple entre un prix proposé aux personnes de moins de 35 ans et celui proposé aux plus de 55 ans.

Vos antécédents médicaux

 De même, les coûts augmentent en fonction de facteurs liés à votre comportement (par exemple, fumeur) ou à vos pathologies (diabète, tumeur, dépression, etc.) ou à votre passé (hypertension, AVC, etc.). Ces données proviennent du questionnaire de santé fourni par l’assureur.

Votre projet immobilier

Le taux, montant et type de crédit envisagé.

Les spécificités des garanties de l’assurance influencent le prix de l’assurance, ainsi que les garanties optionnelles choisies (comme le risque de perte d’emploi), les modalités de mise en œuvre (délai de carence, franchise, exclusions), et le pourcentage assuré : une assurance couvrante 100% sur la tête de chaque co-emprunteur est clairement plus chère qu’une assurance à 50% / 50%).

Interprétation du prix de l’assurance emprunteur

En général, et sur les simulateurs Internet en particulier, l’assurance est souvent représentée sous forme de pourcentage. Qu’implique un taux de 0,3% ? Pour calculer le coût mensuel, vous divisez ce nombre par 12 mois et le multipliez par le montant emprunté. Pour calculer le coût total de l’assurance, vous additionnez ces deux chiffres.

Avec une commission d’assurance moyenne de 0,3 pour cent, vous empruntez 100 000 euros sur 20 ans et payez une prime mensuelle de 25 euros. Un prêt d’une durée de 20 ans équivaut à 240 mensualités. Le coût total de l’assurance est de 6.000 euros.

A lire aussi : où trouver mon contrat spb ?

Ce qu’il faut bien retenir

Une baisse des taux de crédit immobilier donne un poids important à l’assurance dans le plan de financement mondial d’un projet d’achat. Ainsi, il n’est plus rare que l’assurance représente 25 % de chaque mois de paiement. Voilà une autre incitation à demander de l’aide pour négocier votre assurance de prêt.

Le coût de l’assurance doit être spécifié, ainsi que d’autres facteurs qui pourraient aider les gens à comparer plus facilement les devis d’assurance. Des indicateurs communs ont été établis et doivent être inclus dans la notice d’information obligatoire, comme le prix total en euros de votre assurance à la fin de la période de prêt.

Il y a aussi le taux d’assurance moyen, qui est le pourcentage du capital emprunté que l’assurance couvre. C’est un complément simple au taux d’intérêt.

Enfin, le taux annuel effectif d’assurance (TAEA) est un chiffre qui permet de comparer les conditions de différents assureurs. Il doit divulguer les garanties couvertes et est généralement présenté sous forme de pourcentage du capital.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.