Quand commencer à jardiner ?

Avoir son propre jardin peut être passionnant, surtout lorsque tout ce que vous plantez commence à pousser, qu’il s’agisse d’un jardin de fleurs ou d’un potager. Lorsque vous vous salissez les mains pour cultiver vos propres plantes, vous vous sentez débordant d’énergie et de puissance !

L’attrait d’avoir un jardin peut être séduisant, mais savoir comment le créer ou par où commencer peut être effrayant pour les novices. Heureusement, vous n’avez pas à vous inquiéter de cela car nous allons passer en revue les idées et les étapes pour créer un joli jardin dans ce post.

Déterminez les plantes que vous souhaitez cultiver dans votre jardin.

Tout commence par cette décision ! Vous devez déterminer le type de plantes que vous souhaitez cultiver dans votre jardin. Voulez-vous cultiver des légumes, des fleurs, ou les deux ?

Choisissez si vous voulez des annuelles, des plantes qui fleurissent pendant la majeure partie de l’été mais doivent être replantées chaque printemps, ou des vivaces qui fleurissent moins longtemps mais reviennent année après année en fonction de la couleur et du parfum des fleurs. Un beau jardin peut être créé à partir de l’un ou l’autre groupe, ou même d’une combinaison des deux, mais chacun a ses propres besoins d’entretien.

Il est essentiel de ne pas avoir d’objectifs irréalistes au début. Étant donné que vous débutez dans le jardinage, commencez par construire petit, puis augmentez votre parcelle par la suite.

Choisissez le meilleur endroit pour votre jardin.

Considérez que les légumes et les fleurs ont besoin de « plein soleil » – au moins 6 heures d’ensoleillement direct chaque jour… 8 heures est l’idéal ! En gardant cela à l’esprit, vous devrez être vigilant et rechercher les zones de votre propriété qui reçoivent suffisamment de lumière et d’autres qui sont plus influencées par le manque de soleil. Il est vrai que certaines plantes peuvent survivre avec peu de soleil, mais la plupart seront des plantes à feuillage ornemental plutôt que des légumes ou des plantes à fleurs.

Assurez-vous que votre jardin est aussi plat que possible, car un jardin en pente est plus difficile à entretenir, plus long à construire et encore plus cher qu’un jardin horizontal. Assurez-vous également que l’accès à l’eau sera facile dans votre nouveau jardin.

À lire aussi : pourquoi décorer son intérieur ?

Le sol doit être nettoyé.

Il est essentiel d’enlever les mauvaises herbes et l’herbe du terrain où vous avez l’intention de cultiver ou de construire votre jardin. Pour enlever l’herbe sans trop de difficulté, utilisez une bêche pour la couper en morceaux et utilisez les morceaux pour soigner votre pelouse ou ajoutez-les à votre tas de compost où ils se décomposeront.

Recouvrir votre futur jardin de cinq feuilles de papier journal est une méthode simple pour créer un paysage sans creuser. Recouvrez la terre de votre futur jardin de cinq couches de papier journal. Du compost (ou une combinaison de terreau et de terre végétale) doit être ajouté au journal sur une épaisseur de 8 cm. Il faudra quatre mois pour que le compost, le papier et l’herbe se décomposent si vous commencez à l’automne. Si vous commencez à l’automne, vous aurez un jardin prêt à être planté au printemps, exempt d’herbe et de mauvaises herbes et rempli d’un sol riche.

Examinez et améliorez votre sol pour le bonifier.

Contactez votre jardinerie locale pour savoir comment effectuer une analyse du sol et obtenir un échantillon de terre. Pour en savoir plus sur votre sol, faites-le tester et apportez un échantillon de terre à la jardinerie. Ils vous guideront tout au long de la procédure, y compris la quantité de terre à prélever, les zones de plantation dans lesquelles il faut prélever et le moment où il faut le faire.

Après avoir prélevé l’échantillon, soyez patient pendant quelques jours, le temps que les résultats soient traités. Il faut compter environ deux semaines pour recevoir les résultats de ce test. Ce test vous apprendra beaucoup de choses sur votre sol, notamment ce qui lui manque et comment l’améliorer pour vos plantes. Vous pouvez également utiliser un kit commercial d’analyse du sol pour obtenir une indication des niveaux de nutriments dans votre terre.

Préparez votre jardin.

Il est bon d’ameublir le sol d’un nouveau jardin avant de semer ou de planter, pour permettre aux racines de se développer plus librement et d’accéder à l’eau et aux nutriments dont elles ont besoin.

La première approche consiste à labourer le sol à l’aide d’un instrument mécanique tel qu’un motoculteur ou un outil électrique. La première technique est la meilleure pour mélanger de grandes quantités d’amendements du sol. Le labourage, en revanche, peut être trop violent s’il est décomposé en minuscules particules et cause des dommages à la structure du sol. Le labourage à l’aide d’une bêche ou d’une fourche à bêcher est bien plus pratique pour créer un petit jardin.

Ne travaillez la terre que lorsqu’elle est un peu humide, mais pas détrempée. Il est difficile de travailler la terre lorsqu’elle est trop sèche, mais la retourner lorsqu’elle est trop humide pourrait endommager sa structure. À l’aide d’une bêche ou d’une fourche à bêcher, retournez soigneusement les 15 à 20 cm supérieurs de terre en même temps que le mélange de matières organiques .

Choisissez les plantes que vous voulez faire pousser.

À ce stade, il est essentiel de décider ce que vous voulez cultiver. Certaines personnes passent des mois à lire des catalogues tandis que d’autres se rendent simplement dans une jardinerie et choisissent ce qui leur plaît. Vous pouvez même aller sur Internet et chercher des plantes à acheter ! Ces trois techniques sont efficaces tant que vous obtenez des plantes adaptées à votre climat, à votre sol et à la lumière disponible.

Commencez à planter

Vous devrez en apprendre un peu plus sur les plantes que vous avez choisi de faire pousser.

Ne sous-estimez pas le pouvoir de Dame Nature. Les pensées et les choux, par exemple, peuvent supporter le froid et peuvent être plantés dès la fin février. En revanche, les tomates, les concombres et les autres légumes à fruits ont besoin de températures chaudes. Ne les plantez donc pas tout de suite. Attendez que le froid soit passé avant de jardiner. Les plantes vivaces sont plus résistantes que les plantes annuelles. Les plantes vivaces peuvent être plantées à tout moment de la saison de jardinage, du milieu du printemps au milieu de l’automne.

Vous pouvez également économiser de l’argent en semant directement divers légumes et plantes annuelles dans votre jardin. À cette fin, n’oubliez pas que les paquets de graines contiennent des instructions sur le moment où il faut les semer, ainsi que sur la profondeur et l’espacement des graines.

Sachez quand arroser vos plantes.

L’eau ne doit pas être négligée pour vos jeunes plantes, car cela peut conduire à leur dessèchement par manque d’eau. Les jeunes plants nouvellement transplantés doivent être arrosés fréquemment jusqu’à ce que leurs racines se développent dans le nouveau sol qui les entoure, ce qui peut prendre deux à trois semaines. Il est souvent nécessaire de les arroser fréquemment pendant cette période, et même quotidiennement par temps chaud et sec.

Cependant, vous pouvez commencer à espacer les arrosages dès que le sol est sec au toucher, en leur donnant un léger arrosage qui s’enfonce profondément dans la terre. La fréquence d’arrosage sera déterminée par le type de sol de votre jardin, son niveau d’humidité et les précipitations.

Vous découvrirez qu’un sol argileux met plus de temps à s’assécher qu’un sol sablonneux, et que vous n’aurez donc pas à vous soucier autant de l’arrosage. Les sols sablonneux, en revanche, peuvent nécessiter des arrosages fréquents, parfois plusieurs fois par semaine.

Le paillis est un excellent moyen de préserver l’apparence de votre jardin.

Recouvrez la terre de votre jardin de 5 à 8 cm de paillis pour empêcher les mauvaises herbes de germer et pour retenir l’humidité. Comme la terre sous un paillis ne peut pas recevoir de lumière, il y aura moins d’évaporation, ce qui vous obligera à arroser moins souvent. De plus, les graines de mauvaises herbes ne germeront pas sans soleil.

Les paillis, tels que l’écorce déchiquetée, la paille, le bois raméal haché et les feuilles hachées, ne sont que quelques-uns des choix possibles. Chaque type a ses propres avantages. La décomposition sera facilitée par les paillis organiques, notamment les feuilles hachées, le compost, les copeaux de bois raméal ou les coques de cacao (qui, soit dit en passant, dégagent un arôme agréable).

Entretenez régulièrement votre jardin.

Vous devez tout de même faire quelques efforts si vous voulez que vos plantes atteignent leur plein potentiel, même si votre jardin est florissant et charmant.

Ne laissez pas vos plantes se faner par manque d’eau, mais arrosez-les au besoin pour qu’elles continuent à pousser. Débarrassez-vous des mauvaises herbes avant qu’elles ne commencent à causer des problèmes. Débarrassez-vous également de toutes les plantes décoratives qui dépérissent ou périssent pour éviter de contaminer les plantes saines par des maladies.

Gardez également un œil sur les insectes nuisibles. Les insecticides peuvent vous aider à les combattre. Vaporisez-les avec du savon insecticide, également connu sous le nom de savon noir en France (eau de Cologne synthétique). Si vous êtes préoccupé par les insectes, le site de jardinage du Jardinier paresseux peut vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.