Tout savoir sur la façon de cultiver la coriandre

Dans la cuisine asiatique, indienne et orientale, la coriandre est un ingrédient courant et emblématique. Son utilisation est simple, vous pouvez l’ajouter à vos plats ou l’utiliser comme semence. Ces nombreuses fleurs blanches se répandent facilement et attirent les insectes porteurs de mildiou.

Certaines personnes aiment avoir une saveur un peu aigre et fraîche. Vous pouvez produire votre propre coriandre à la maison si vous avez un jardin ou un balcon. Mais alors, à quel moment la coriandre disparaît-elle, et comment pouvez-vous la réussir ?

Quand commencer à semer la coriandre ?

Généralement, la coriandre fleurit au printemps ou à l’automne. Il est assez simple de séparer les graines d’autant plus qu’elle le fait automatiquement. Mais si vous voulez changer de pot, il suffit de retourner les corymbes et de les laisser sécher pour pouvoir les stocker plus tard tout en laissant les grains des quelques pieds que vous avez gardés pour les monter.

Il est conseillé d’étaler les récoltes car les grains de coriandre poussent rapidement, produisant de petites quantités tous les 15 jours d’avril à juin, puis en septembre. Ainsi, vous pourrez récolter des feuilles fraîches et jeunes. Il est inutile de mettre de la glace sur votre coriandre en été car ni la chaleur ni la sécheresse de l’air ne la feront bouger du tout.

Ce que vous devez savoir sur la croissance de la coriandre

Il est essentiel de suivre les étapes suivantes pour une récolte réussie de la coriandre :

  • Mettez deux centimètres d’espace entre chaque grain de céréale avant de le mettre dans un pot ou une pépinière en faisant attention au nombre de grains que vous mettez pour qu’il soit adapté au pot.
  • Placez les grains à une profondeur de 1 cm, écrasez-les et arrosez-les jusqu’à l’apparition des plantules, la terre doit être humide.
  • Mettez-les dans un jardin avec 15 cm entre chaque pied lorsqu’elles ont 2 à 3 feuilles.

Comment planter votre coriandre ?

Savoir que le plant de coriandre peut atteindre une hauteur de 1 m est important pour une récolte réussie, mais il faut veiller à ne pas placer d’autres plantes aromatiques à l’ombre du coriandre. Voici la marche à suivre :

  • Si vous les avez en pot, plantez trois pieds dans un autre pot de 20 cm de hauteur.
  • Choisissez une zone ensoleillée au climat tempéré afin que la coriandre puisse s’adapter. C’est donc un sol léger, bien drainé et un peu humide de type limon ou sable.

A lire aussi : quelles sont les carrières en médecine ?

Entretenez votre coriandre

Lorsque la coriandre atteint son premier mois, avec un arrosage régulier et en sachant que les feuilles sont bien développées, vous ne devez l’arroser que si vous voyez que le sol devient sec, tout en aérant et en fertilisant. Si votre coriandre produit beaucoup de fleurs, vous devrez en couper certaines pour que les feuilles puissent repousser. Cependant, si vous les laissez, les insectes envahissent votre jardin.

Le temps de la récolte de la coriandre

Un mois environ après le semis de vos plants de coriandre est le moment idéal pour les récolter. Les plantes les plus basses sont les meilleures si vous voulez des feuilles plus savoureuses et plus tendres. Car la saveur change au fur et à mesure que les fleurs poussent.

Vous pouvez les sécher ou les conserver au réfrigérateur, mais dans ce cas, une partie des saveurs s’en ira. Pour les grains, qui se récoltent en été et sont composés de deux grains, les fruits prennent le rôle des fleurs. Vous devez observer qu’ils sont de couleur brune et secs avant de pouvoir les récolter.

Pour récolter les grains, il suffit de relever le pied et d’effiler les fleurs jusqu’au sommet d’un récipient ou au-dessus. Mais vous pouvez aussi les frotter avec vos mains et recueillir les grains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.