Comment construire un mur intérieur ?

Nous vous accompagnons pas à pas dans le processus de création d’une cloison dans votre maison. Une cloison vous permet de repenser l’aménagement intérieur, en redéfinissant la division des pièces et la circulation entre les pièces.

La bonne nouvelle, c’est que même les personnes ayant peu d’expérience en maçonnerie peuvent construire une cloison intérieure ; il suffit de suivre une série d’étapes.

La cloison peut être constituée de divers matériaux, notamment de plaques de plâtre, de panneaux de séparation en bois ou en plastique, et d’une armature en fer. Dans cet article, nous allons étudier la construction d’une cloison intérieure en briques avec du mortier et du ciment.

Munissez-vous d’une pelle, de ciseaux, de seaux et, bien sûr, d’un mètre ruban et d’un niveau avant de commencer. Et c’est parti !

Avantages de la construction d’un mur intérieur

 L’ajout d’un nouveau mur intérieur présente plusieurs avantages. Tout d’abord, cela peut faciliter l’aménagement d’une maison. Ce type de projet de construction vous permet de modifier la disposition de votre maison.

C’est également une option sûre pour diviser des pièces ou créer de nouveaux espaces. La construction d’un mur intérieur garantira l’isolement des habitants. Cette méthode peut être utilisée pour créer un sanctuaire pour enfants, mais elle peut aussi servir à remodeler une armoire.

Un mur intérieur est également très apprécié pour son objectif économique. En effet, la présence d’un nouveau mur intérieur favorise la régulation du climat. La construction d’un mur intérieur, quelle que soit sa fonction ou sa conception, est un projet peu coûteux..

Les premières étapes

Pour construire une cloison intérieure, vous devez d’abord dégager la pièce dans laquelle la cloison sera construite. Ensuite, à l’aide d’un marqueur ou d’une craie de couleur, vous pouvez marquer au sol l’emplacement de la nouvelle cloison.

Ensuite, vous devrez retirer les carreaux qui entourent la marque. Pour éviter d’endommager l’ensemble du sol, soyez prudent lorsque vous retirez les carreaux. Percer des trous, puis soulever les carreaux à l’aide d’un ciseau est une excellente méthode pour y parvenir. Vous n’enlèverez que celles que vous voulez de cette façon

La fabrication du mortier

Une fois le mur marqué, il doit être protégé contre les dommages et l’humidité. La zone du sol entourant le marquage doit également être protégée, de même que le mur auquel la cloison sera reliée. Le processus se poursuit par le mouillage complet de la zone de marquage afin que le ciment puisse être utilisé correctement.

Le mortier sera fabriqué en combinant trois parts de sable avec une part de ciment dans un seau. En mélangeant vigoureusement tout en ajoutant de l’eau au mélange, on l’empêche de se dessécher, ce qui permet d’obtenir un composé compact et élastique.

Construire la cloison intérieure

Appliquez une couche de 5 cm comme base sur le sol et le mur, en suivant le tracé précédemment marqué. L’alignement de la première rangée de briques doit être vérifié à l’aide d’un niveau, car elle supportera votre cloison intérieure.

Lorsque vous avez terminé, veillez à retirer toutes les briques de votre nouveau mur et à les placer de la manière la plus esthétique possible. Vérifiez que cela a été fait en plaçant une brique sur une autre jusqu’à ce que vous atteigniez le plafond.

Bien choisir les briques

Le choix des briques pour un mur intérieur est crucial. Si possible, le mur intérieur doit être construit directement au-dessus d’un mur porteur situé sous le plancher, afin de lui permettre de supporter son poids.

Sinon, si vous choisissez des briques à fort pouvoir isolant et légères afin de ne pas surcharger l’étage inférieur, elles seront idéales. Vous pouvez choisir des briques dans le même ton de couleur que l’ameublement.

Pour terminer, il est bon de penser aux finitions…

Appliquer les finitions

Après avoir laissé sécher le mur pendant au moins douze heures, il faut procéder aux dernières retouches. Les surfaces doivent être poncées avec du papier de verre pour éliminer les défauts et s’assurer qu’elles sont aussi plates que possible. Si nécessaire, vous pouvez apporter de légères retouches au mortier, par exemple en cas d’espace entre les briques du mur intérieur. Ensuite, utilisez un produit de lissage pour rendre la surface du mur belle et lisse, puis poncez soigneusement avec du papier de verre fin et dépoussiérez si nécessaire.. Après avoir terminé la phase de lissage du mur intérieur , vous pouvez appliquer la peinture !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.